Grenoble : motion au gouvernement pour « la suspension des négociations sur le Partenariat Transatlantique

TAFTA. La majorité écologiste de Grenoble adresse une motion au gouvernement contre le traité de libre-échange

« Barack Obama va trembler! », a commenté Matthieu Chamussy, conseiller municipal UMP, quand la majorité écologiste a voté une motion contre la zone de libre-échange transatlantique encore appelée TAFTA. (Transatlantic Free Trade Area). D’ailleurs les autres groupes n’ont pas validé.

Au lendemain des élections européennes, les élus du conseil municipal de Grenoble, « citoyens européens engagés », comme il est écrit dans cette motion, entendaient afficher leur désaccord face au projet de Grand Marché Transatlantique. Pour les élus à la tête de la capitale des Alpes depuis peu, ce libre-échange avec l’Amérique attaquerait « la qualité de la production en Europe, en France, à notre environnement et à notre santé. » Il est encore écrit que « les déréglementations induites permettraient l’arrivée sur nos étals de produits alimentaires, jusqu’ici encadrés ou interdits en Europe, comme le poulet lavé à la javel ou des produits à base d’organismes génétiquement modifiés (OGM). »

Pour justifier cette prise de position d’une commune, un exemple est donné: « en matière de repas, dans les cantines scolaires, ou par portage du CCAS, nous n’aurions plus une traçabilité complète sur la provenance des aliments. »

Par ailleurs, la majorité municipale affiche clairement sa crainte pour l’écosystème économique de Grenoble, notant que « les Etats-Unis s’attaquent clairement à nos brevets, à la propriété intellectuelle, à la production culturelle, ceux-ci étant le vivier de notre action dans tous les domaines sur le territoire de la Ville. »

La Ville de Grenoble adresse donc une motion au gouvernement pour qu’il intervienne auprès de la Commission européenne afin d’obtenir « la suspension des négociations sur le Partenariat transatlantique et qu’il permette l’ouverture d’un débat national » sur ce sujet.

Source : http://alpes.france3.fr/2014/05/27/tafta-la-majorite-ecologiste-de-grenoble-adresse-une-motion-au-gouvernement-contre-le-traite-de-libre-echange-486215.html

 

Publicités