StopTafta solidaire des StopGaz de Schiste : marche de protestation le samedi 28 juin / intercollectifs héraultais et audois

Gaz de Schiste : appel à une marche de protestation le samedi 28 juin

 Les intercollectifs héraultais et audois « Non aux Gaz de Schiste » communiquent

Nous avons tenu une réunion le 5 juin, à Quarante, suite à la visite à la fin du mois de mai,  en mairies, d’un représentant de la Société « ATHEMIS France » à Argeliers, Montouliers et Ginestas. Cette société, travaillant pour le compte de la Cie Lundin (Permis Plaines de Languedoc, attribué en 2009) est spécialisée dans  le travail de données sismiques dans le cadre des forages géologiques. Il s’agit donc de trouver sur le territoire des hydrocarbures, dits conventionnels, du moins officiellement… et pour ce faire, il est nécessaire d’actualiser  les données  géologiques  anciennes  pour une cartographie du sous-sol en utilisant des camions vibreurs. C’est le processus normal avant l’exploitation. C’est aussi une manière de négocier avec les collectivités et propriétaires fonciers puisque les camions vibreurs sont susceptibles de passer sur toute terre pour en dessiner le sous-sol. Mais l’entreprise souhaite aussi, semble-t-il,  tâter le terrain et voir de quel bois on se chauffe…

Et ça chauffe en effet. Cette nouvelle  a fait l’effet d’une bombe parmi les collectifs opposés à toute recherche d’hydrocarbures non conventionnels  depuis 2011. Nous sommes une petite centaine de militants à nous être réunis, certains venant de loin (Larzac et Causse Méjean), déterminés dans notre opposition et notre volonté d’envisager des actions fortes. La présence d’élus de Montouliers, Villespassans, Cruzy et Quarante renforce l’urgence et  la volonté de réagir.

Nous  sommes tous bien d’accord : une mobilisation est nécessaire, non seulement pour les trois communes  visitées mais aussi toutes celles comprises dans  le permis Lundin et plus encore de tous les collectifs nationaux. Et si l’action est citoyenne, il va de soi que les élus du territoire concerné doivent être informés et se sentir impliqués dans la sauvegarde de leur commune respective

La mobilisation, c’est être sur le terrain, se faire voir et crier haut et fort notre refus de voir massacrer notre terre et hypothéquer l’avenir de nos enfants. La qualité de vie et la beauté des territoires et surtout les sources d’eau potable sont en jeu. Il ne suffit plus d’informer, il faut à présent frapper l’opinion, forcer nos gouvernants à entendre et les Compagnies pétrolières à revoir leurs convoitises.

Qui plus est, dans le contexte actuel de négociations d’un accord commercial ultralibéral entre l’Union Européenne et les Etats-Unis (TAFTA ou GMT), mais aussi celui de la révision de la Charte de l’environnement introduisant le principe d’innovation et la révision plus profonde encore du code minier : le tout constituant un boulevard offert aux foreurs avec les dégâts qui accompagnent leurs activités.

Notre objectif est clair : l’abrogation du Permis Plaines du Languedoc, au même titre que ceux de Montélimar, Nant, Villeneuve-de-Berg. Rappelons-le : l’exploitation des gaz de schiste n’est pas interdite en France. Seule la technique de la fracturation hydraulique l’est, mais les industriels sont assez malins pour lui donner une autre appellation.

Alain Buisson, Directeur d’exploration de Lundin International, a réagi à nos questions en demandant un débat contradictoire, estimant  que les opposants colportent des contre-vérités. Une stratégie de l’enfumage que nous connaissons bien.

En conséquence, une manifestation est d’emblée prévue le samedi 28 juin et sera suivie d’autres actions.

Nous appelons la population à rester vigilante, mobilisée et solidaire en venant nous rejoindre. Communication précise suivra.

Ni ici, ni ailleurs, ni aujourd’hui, ni demain. No gazaran.

Collectifs « Non aux Gaz de Schiste » du Permis Plaines du Languedoc, de l’Aude et de l’Hérault

gaz de schiste,actualités,fracturation hydrauique culture,débat,forum,développement durable,eau,écologie,economie,nature,environnement,politique,collectif orb jaur non aux gaz de schiste,société,vieussan

Publicités

2 commentaires on “StopTafta solidaire des StopGaz de Schiste : marche de protestation le samedi 28 juin / intercollectifs héraultais et audois”

  1. Gras Claude dit :

    Bonjour, nous faisons partis du collectif de « stop aux gaz de schiste de Montélimar Drome sud » Nous viendrons vous soutenir samedi 28 juin a Argeliers..Nous seront peu nombreux car nous avons une conférence sur TAFTA déjà prévu.
    A samedi au rond point de Cabezac. S’il y avait un changement de départ merci de me prévenir avant vendredi 13h.
    cordialement