Coordination Européenne Via Campesina : L’UE doit cesser les négociations de tout nouvel accord de libre échange (tafta/ttip)

La Coordination Européenne Via Campesina (ECVC) a organisé son Assemblée générale du 3 au 4 mars 2014 à Evenstad (Norvège), à environ 300 kilomètres au nord d’Oslo, dans le département de Hedmark. Cette Assemblée, préparée par NBS1 , a vu une importante participation, autour des thèmes de l’agriculture familiale et l’agro-écologie.

L’agriculture familiale est et reste le modèle le plus répandu et le plus durable pour la production alimentaire en Europe et dans le monde. Les fermes en Europe font 14 ha en moyenne, dont plus de 69 % faisant moins de 5 ha et seulement 2,7 % plus de 100 ha.

A l’occasion de l’Année Internationale de l’Agriculture Familiale et Paysanne, l’Assemblée 2014 d’ECVC a tenu a rappeler aux Organisations internationales, aux Etats et à toute autre instance intéressée que l’Europe a besoin de toutes ses paysannes et tous ses paysans, pour une société solidaire, pour un environnement préservé et une alimentation de qualité. A cette fin, l’Assemblée a élaboré « la Déclaration d’Evenstad » 2 , avec sept mesures concrètes et indispensables pour renforcer l’agriculture familiale paysanne.

« Les États Européens et l’UE doivent soutenir le travail du Conseil des droits de l’homme pour les Droits des paysan(ne)s et des autres personnes vivant dans les territoires ruraux afin de respecter l’existence et l’activité des petits producteurs » a affirmé Javier Sanchez3.

« L’UE doit cesser les négociations de tout nouvel accord de libre échange et notamment le TTIP avec les Etats- Unis, suspendre l’application d’accords déjà actés, et s’atteler à renégocier les autres accords afin qu’ils bénéficient aux populations. Par nature, les accords commerciaux dits de « libre » échange ne peuvent que bénéficier aux compagnies transnationales au détriment des petits producteurs » a déclaré Geneviève Savigny.

« Le traité international sur les ressources génétiques doit être appliqué en Europe pour reconnaître de façon inaliénable les droits des producteurs à produire, reproduire, et commercialiser leurs semences. La culture d’OGM doit être interdite sur tous les territoires de l’UE » a souligné Andrea Ferrante.

Seuls des changements radicaux de politiques assureront la reconnaissance et l’avenir de l’agriculture familiale au delà de l’année 2014.

Publicités

One Comment on “Coordination Européenne Via Campesina : L’UE doit cesser les négociations de tout nouvel accord de libre échange (tafta/ttip)”

  1. raimanet dit :

    A reblogué ceci sur raimanetet a ajouté:
    http://wp.me/p3aME7-7Sh