les jeunes de l’UDI et EELV s’unissent en Mayenne contre TAFTA

La journée de l’Europe de samedi prochain va être l’occasion pour les associations et les institutions engagées dans l’information et la sensibilisation sur l’Union Européenne de ressortir les drapeaux et les discours sur l’état de nos institutions européennes.

Europe Ecologie-Les Verts de la Mayenne, représenté par son secrétaire fédéral, Maël Rannou et les Jeunes UDI de la Mayenne, représenté par son président Pierre Cormier, ont décidé de s’associer autour d’une action militante commune. Leur objectif : sensibiliser sur les enjeux d’un accord UE/Etats-Unis et dénoncer les négociations et autres tractations de couloir sur le futur traité transatlantique de libre-échange : le TAFTA.

Cette action prend forme alors même que Yannick Jadot et Jean Arthuis cosignait il y a quelques semaines une tribune où chacun dénonçait les conséquences d’un tel accord pour l’Europe, le fédéralisme naissant, et les économies européennes.

EELV et les Jeunes UDI de la Mayenne ont l’Europe fédérale, progressiste et humaniste en partage. Ils souhaitent avertir sur ce processus de négociation qui est, selon eux, une réelle menace.

Ils seront à Laval de 10h30 à 12h30, place du Jet d’eau et aux abords du marché de centre-ville, ainsi qu’à Château-Gontier, de 14h30 à 16h30, parvis de la Salle des fêtes.

TAFTA, c’est quoi ?

Le 14 juin 2013, le Conseil de l’Union Européenne (chefs d’Etat et de gouvernement) a donné mandat à la Commission Européenne d’ouvrir des négociations avec les États-Unis en vue d’aboutir à un accord transatlantique pour créer le plus vaste marché du monde.

Plusieurs dénominations désignent ce projet de grand marché transatlantique, qu’elles soient anglophones (TAFTA – Trans Atlantic Free Trade agreement, TTIP- Transatlantic Trade and Investment Partnership) ou francophones ( Partenariat transatlantique sur le commerce et l’investissement).

Ce projet d’accord de libre-échange et d’investissement vise à libéraliser encore davantage les échanges commerciaux entre les États unis et l’Union européenne en démantelant les droits de douane et en s’attaquant aux normes et régulations. Cet accord scellerait le sort des économies européennes et nord-américaine dans une même allégeance ultralibérale aux profits des multinationales.

Aucune consultation des peuples n’a eu lieu sur l’opportunité de débuter ces négociations. Au contraire, les citoyens sont tenus à l’écart de discussions se déroulant dans la plus stricte confidentialité entre une poignée de négociateurs, experts non-élus et lobbyistes invités.

merci à http://lamayenneonadore.fr

 

Publicités