Veolia réclame à la Lituanie plus de 100 millions d’euros d’indemnités

 

JPEG - 99 kb

Libération | 27 janvier 2016

Veolia réclame à la Lituanie plus de 100 millions d’euros d’indemnités

Le groupe français Veolia a annoncé mercredi avoir demandé un arbitrage international contre la Lituanie, à laquelle il réclame plus de 100 millions d’euros d’indemnisation au titre d’un «traitement injuste et l’expropriation» de ses filiales.

«Veolia a eu recours à l’arbitrage international en raison du manque de volonté de l’Etat lituanien d’indemniser la compagnie, à la suite des modifications injustes et discriminatoires dans les lois et règlements qui ont entraîné des pertes importantes de ses filiales», Vilniaus Energija et Litesko, a indiqué Veolia dans un communiqué.

Selon le groupe français, «la Lituanie a lancé une campagne de harcèlement pour des raisons politiques» contre Veolia, qui estime le montant initial de compensations à plus de 100 millions d’euros.

«Malgré notre excellent bilan, nous n’avons pas eu d’autre choix que de déposer hier une demande d’arbitrage international devant le CIRDI [Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements] à Washington, DC», a déclaré lors d’une conférence de presse à Vilnius Malika Ghendouri, vice-présidente de Veolia pour l’Europe centrale et orientale.

Veolia affirme que les autorités lituaniennes refusent de lui compenser les pertes de ses filiales Vilniaus Energija et Litesko, subies à cause de changements législatifs et réglementaires qu’il juge discriminatoires.

«Nous n’avons pas vu les documents, et on ne peut pas commenter les détails», a déclaré pour sa part le ministre lituanien de l’Energie, Rokas Masiulis, après l’annonce de Veolia. «On ne peut exclure qu’une poursuite en justice soit engagée contre Vilniaus Energija, dont les parts sont détenues par Veolia, car il y a beaucoup de faits qui confirment des actions inappropriées de Vilniaus Energija», a-t-il ajouté. «Il semble cependant que c’est Veolia qui a tiré le premier coup et essayera de prouver que c’est l’Etat qui lui a fait du mal et non l’inverse», a-t-il encore déclaré.

Vilniaus Energija a jusqu’en avril 2017 pour restituer le réseau de chauffage de Vilnius, loué en 2002 pour une période de 15 ans et dans lequel la société a investi environ 160 millions d’euros (plus de 200 millions d’euros en Lituanie au total), à la société municipale Vilniaus Silumos Tinklai (VST).

La société Litesko gère des systèmes de chauffage dans neuf villes lituaniennes.

Publicités