« DIVERSION » : un court-métrage qui nous transporte dix ans après le TAFTA

En l’an 2026, Alan ne veut plus sortir de chez lui depuis des mois, en proie à une trop grande peur du monde extérieur. Il vit seul sous l’influence d’une mère qui l’aime, mais qui le manipule. Un beau jour, il rencontre Shana, une militante qui entend bien déranger le 10e anniversaire de la signature du traité de libre-échange transatlantique (TAFTA).

 

 

En l’an 2026, Alan ne veut plus sortir de chez lui depuis des mois, en proie à une trop grande peur du monde extérieur. Il vit seul sous l’influence d’une mère qui l’aime, mais qui le manipule. Un beau jour, il rencontre Shana, une militante qui entend bien déranger le 10e anniversaire de la signature du traité de libre-échange transatlantique (TAFTA).

***

« L’objectif est de sensibiliser un public non-averti en utilisant un moyen artistique » explique le producteur Jérôme Van Ruychevelt et l’agence Belga dans les colonnes de la RTBF.

Cette histoire est racontée dans le court-métrage Diversion, prévu pour être diffusé lors de la 15e édition du festival Esperanzah!, un festival de World Music qui se déroulera à l’abbaye de Floreffe (Belgique) du 5 au 7 aout 2016. Le film nous plonge dans un futur très proche, au sein d’une Belgique plongée dans la peur et l’obscurantisme médiatique.

 

DIVERSION_R

 

Source :http://citizenpost.fr/

Publicités

One Comment on “« DIVERSION » : un court-métrage qui nous transporte dix ans après le TAFTA”

  1. […] via “DIVERSION” : un court-métrage qui nous transporte dix ans après le TAFTA — Non au Traité T… […]