TAFTA / TTIP : la France somme l’Europe de stopper les négociations avec les Etats-Unis

TAFTA : la France somme l'Europe de stopper les négociations avec les Etats-Unis
L’annonce a été faite ce mardi 30 août sur l’antenne de RMC par Matthias Fekl, le secrétaire d’Etat au Commerce extérieur.

AFP ERIC PIERMONT
Ce mardi 30 août au matin, le secrétaire d’Etat au Commerce extérieur Matthias Fekl a annoncé que « la France demande l’arrêt des négociations » entre l’Europe et les Etats-Unis sur le traité de libre-échange transatlantique.

« Il n’y a plus de soutien politique de la France à ces négociations » et « la France demande l’arrêt de ces négociations ». Pour les observateurs européens, l’annonce faite ce mardi 30 août sur l’antenne de RMC par Matthias Fekl, le secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, n’a été qu’une demi-surprise.

Mais c’est désormais officiel. En septembre prochain, le gouvernement français demandera à la commission européenne d’arrêter les négociations sur le projet de traité de libre-échange entre Européens et Américains, le fameux TAFTA.

Une prise de position symbolique ?

En apparence, cette décision pourrait paraître anecdotique puisque la France ne participe pas directement aux débats. A la table des négociations, c’est l’Union Européenne par la voix de ses diplomates qui bataille pour l’ensemble des pays membres. Sauf que cette prise de position de la France pourrait faire tache d’huile, l’Europe n’ayant pas vraiment convaincu de sa capacité à défendre les intérêts européens.

Qu’est-ce que le TAFTA ?

Pour rappel, les négociations autour d’un traité de libre-échange transatlantique (TAFTA) ont débuté en juillet 2013 avec l’objectif d’abaisser les droits de douane et de permettre l’arrivée de produits importés sur les marchés européens et américains. Sur le papier, certaines études annoncent des retombées financières plus qu’alléchantes. 120 milliards d’euros supplémentaires pour l’économie européenne, soit 545 euros de plus en moyenne dans le porte-monnaie de chaque européen, mais aussi 0,5% de croissance supplémentaire pour la France, 1,5% à 2% de hausse des salaires, 121 000 emplois créés…

Choc des cultures et craintes européennes

Sauf que les négociations ne cessent de s’enliser. En cause, une position américaine jugée trop agressive par les Européens qui reprochent à leurs homologues de ne rien lâcher sur des points clés du dossier. En Europe, et notamment en France, de nombreuses associations de consommateurs se sont aussi inquiétées du manque de contrôle des produits américains qui pourraient bientôt arriver sur nos étals, mais aussi des normes écologiques ou sanitaires.

Ajoutez à cela des politiques nationaux tenus totalement à l’écart des négociations – les parlementaires n’ont pas accès à la totalité du dossier – et vous obtenez un traité dont la signature semble encore très lointaine.

Publicités

One Comment on “TAFTA / TTIP : la France somme l’Europe de stopper les négociations avec les Etats-Unis”

  1. Sanchez dit :

    Pour moi ceci n’est qu’un miroir aux alouettes devant la montée de bouclier des mouvement sociaux, mais il reste CETA qui nous met un pied dans l’ALENA et surtout TISA dont on parle très peu et qui est encore plus obscure que tous les autres.