Belgique: une dizaine de milliers de personnes manifestent contre le TTIP

media Des milliers de personnes ont manifesté, ce mardi 20 septembre, contre le TTIP, dans les rues de Bruxelles. Reuters/Eric Vidal

Une dizaine de milliers de personnes a manifesté ce mardi 20 septembre à Bruxelles sous les fenêtres des institutions européennes pour dénoncer le traité de libre-échange transatlantique que l’UE négocie avec les Etats-Unis (TTIP).

Avec notre correspondant à Bruxelles, Pierre Benazet

Trois jours après les grandes manifestations anti-TTIP qui ont rassemblé entre 163 000 et 320 000 personnes dans sept villes allemandes, les Belges se sont mobilisés à leur tour. Six à quinze mille personnes ont manifesté à Bruxelles, ce qui, à l’échelle du pays, constitue un grand succès selon les organisateurs.

Armés de cornes de brume et de sifflets, et sous d’immenses lettres gonflables proclamant en rouge vif « stop TTIP », les manifestants ont bruyamment parcouru le quartier européen de Bruxelles, à l’appel des syndicats, des partis de gauche et des ONG. Ils affirment tous que ce rassemblement prouve que la mobilisation ne faiblit pas, même si un sondage récent donne plus de 59 % des Belges favorables au futur traité transatlantique pour l’investissement et le commerce.

Il reste que les manifestants de Bruxelles voient dans ce TTIP un tapis rouge déroulé aux actionnaires des multinationales américaines pour envahir le marché européen au détriment des classes moyennes européennes, des consommateurs et des agriculteurs.

Le CETA, l’accord économique et commercial global avec la Canada, était lui aussi pointé du doigt. Il est d’ailleurs sur la sellette en Belgique, puisque le parlement régional de Wallonie menace d’en empêcher la ratification.

Publicités