CETA: Paul Magnette rejette l’ultimatum de l’Europe

  • Dimanche 23 octobre 2016 – 16h34 – Belga
-BELGA – NICOLAS MAETERLINCK

Le président du Conseil européen Donald Tusk a confirmé dimanche, lors d’un entretien avec le Premier ministre Charles Michel, la signification à la Belgique d’un ultimatum lundi soir en vue du Sommet européen avec le Canada jeudi, jour prévu pour la signature de l’accord de libre-échange (CETA), a indiqué un porte-parole de M. Michel.

Le ministre-président Paul Magnette a dit ne «pas être au courant» d’un tel ultimatum. Il rappelle avoir toujours refusé de s’inscrire dans un «calendrier contraignant» afin de donner suffisamment de temps à l’«examen démocratique et parlementaire» des textes. «L’établissement d’un éventuel ultimatum n’est pas compatible avec l’exercice de ce droit démocratique», a-t-il signifié.

Plus tôt dans la journée, on apprenait que les présidents de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et du Conseil européen Donald Tusk auraient un contact avec le Premier ministre belge Charles Michel et avec le Premier ministre canadien Justin Trudeau, et détermineraient sur cette base si le sommet UE-Canada prévu jeudi serait maintenu.

Advertisements

One Comment on “CETA: Paul Magnette rejette l’ultimatum de l’Europe”

  1. etienne pohl dit :

    Enfin un dirigeant digne de ce nom qui refuse de signer un accord qui permet de court-circuiter nos constitution et nos lois par un tribunal arbitral privé indigne de nos démocraties.