*Collectif StopTafta Brest

 Tafta. Mobilisation contre le projet de Grand marché transatlantique

Distribution de tracts contre le projet de traité transatlantique de...

Distribution de tracts contre le projet de traité transatlantique de… Distribution de tracts contre le projet de traité transatlantique de libre-échange (Tafta), devant le Quartz, à l’occasion du Carrefour des communes.. Plusieurs associations et mouvements politiques se mobilisent depuis des mois pour alerter l’opinion contre le projet de Grand marché transatlantique, négocié actuellement entre l’UE et les États-Unis. Le projet de traité de libre-échange, qui vise à créer un Grand marché transatlantique (ou Tafta, pour Transatlantic Free Trade Area), et qui fait l’objet de discussions entre l’Union européenne et les États-Unis, est un épouvantail pour ses détracteurs. Généralement issus des rangs des rangs du « non » de gauche au traité européen de 2005, ils se sont constitués en collectif et dénoncent le « secret » qui entoure les négociations en cours, ainsi que les conséquences qu’aurait cet accord destiné, selon ses initiateurs, à favoriser la croissance et l’emploi.
Le collectif Stop-Tafta du Pays de Brest  qui réunit notamment des militants d’Attac, d’AE2D, d’EE-LV, de Nouvelle Donne, du Front de gauche et de Solidaires  a procédé, durant deux jours, à des distributions de tracts devant le Quartz qui hébergeait le Carrefour des communes, afin, explique Hubert Casel, « de sensibiliser les élus contre cet accord ultralibéral et de dérégulations qui ne servirait que les intérêts des grands groupes et des multinationales, au détriment des États eux-mêmes et de leurs citoyens ».
« Nivellement par le bas »
Le Grand marché transatlantique, poursuit-il, « pourrait concerner aussi bien le boeuf aux hormones que le gaz de schiste, la tarification des médicaments, le contrôle bancaire, le droit du travail… Il pourrait aussi permettre aux entreprises privées d’attaquer les législations nationales devant des tribunaux d’arbitrage privés, en contournant la justice d’un pays ».
Jean-Pierre, de Solidaires-Douanes, y voit, pour sa part, une « volonté de nivellement par le bas en matière de contrôles aux frontières des normes, qu’elles soient sanitaires, environnementales, sociales et même culturelles… Tout le monde sera touché ». Avis partagé par l’ancien candidat aux municipales Quentin Marchand, du Parti de gauche, qui affirme, quant à lui, que « la Commission européenne nie totalement la parole citoyenne dans ce débat.
La grande crainte, c’est bien, justement, que les citoyens se mettent à s’intéresser de près à cette question ! ».
Une journée d’action européenne contre le Grand marché transatlantique, et exigeant la fin des négociations actuelles entre l’Europe et les États-Unis, est organisée pour le samedi 11 octobre, avec une manifestation, à partir de 14 h 30, ce jour-là, au départ de la place de la Liberté.
**********

Le collectif est le weekend sur les marchés et a été présent au carrefour des communes du Finistère où nous avons distribué près de 400 adresses aux élu-es les alertant sur Tafta en leur proposant rencontre et/ou réunion d’information avec au verso un exemple de motion

Affichage de IMGP0892.JPG

Affichage de IMGP0894.JPG

Affichage de IMGP0893.JPG

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s