* StopTafta 21

DIJON : Les antis «TAFTA» (de gauche) devant le Conseil régional de Bourgogne

Ils manifesteront également ce soir (30 juin) , à l’occasion du Conseil municipal de Dijon, contre la mise en place du «Grand Marché Transatlantique».

IMAG0100

Quelques militants de la gauche de la gauche (Parti de Gauche 21, EELV 21, Nouvelle Donne, etc.) étaient ce matin devant le Conseil régional de Bourgogne, à l’occasion de la session plénière de ce lundi. Ils et elles seront également devant la mairie ce lundi soir, en marge du Conseil municipal.
Comme c’était déjà le cas jeudi soir, en marge du Conseil communautaire du Grand Dijon(*). Ils protestent contre les négociations actuelles, entre les Etats-Unis et l’Union Européenne, dans le cadre de la mise en place du «Grand Marché Transatlantique», un marché commune entre les deux continents qui vise à touche 800 000 000 de consommateurs.
* https://stoptafta.wordpress.com/2014/06/25/dijon-rassemblement-contre-le-traite-transatlantique/

(source : http://infos-dijon.com/)

***

La Côte-d’Or a son collectif StopTafta

  La journée de mardi a été marquée par la création en Côte-d’Or d’un collectif s’opposant à l’Accord de libre-échange transatlantique (ou tafta) négocié dans le plus grand secret entre l’Union européenne et les États-Unis. La Côte-d’Or est le 60e département à se doter d’un tel collectif.

Les membres fondateurs dénoncent avant tout, « un traité, négocié avec et pour les entreprises transnationales des deux côtés de l’Atlantique depuis 1995, (qui) donnerait un immense pouvoir à celles-ci et mettrait fin à la capacité des états comme la France à légiférer comme ils l’entendent dans un grand nombre de domaines ». Ceux-ci demandent en conséquence « l’arrêt immédiat des négociations sur ce partenariat de libre-échange négocié hors de tout cadre démocratique », que les « collectivités locales de Côte-d’Or se déclarent « hors-TAFTA », c’est-à-dire non-concernées par ce traité comme d’autres collectivités locales françaises ont déjà pu le faire » et que le plus grand nombre de citoyen-nes vienne les rejoindre dans cette lutte.

Des actions devraient être menées dans les prochaines semaines dans le département.

 Source : http://www.strongbienpublic.com/strong/cote-d-or/2014/06/05/la-cote-d-or-a-son-collectif-stop-tafta

Constitution du collectif STOP TAFTA Côte d’Or

En Juillet 2013, l’Union européenne, sous l’influence des entreprises transnationales et des libéraux, a engagé l’Europe et les États-Unis dans un nouveau cycle de négociation sur le TAFTA (TransAtlantic Free Trade Agreement / Accord de Libre-échange Transatlantique) que la France a signé.
Cet accord contient, entre autres choses, une disposition qui donnerait à des transnationales investissant dans un pays européen le droit de porter plainte contre un État devant un tribunal d’arbitrage privé. En effet, si une entreprise jugeait qu’un règlement ou qu’une loi était de nature à porter atteinte à ses profits actuels ou espérés, elle pourrait réussir à faire condamner des Etats et ainsi à démanteler les lois qui les gouvernent. Elle pourrait ainsi plaider pour la suppression de dispositions sociales, environnementales, de santé publique ou de protection des consommatrices et consommateurs en toute légalité !
Ce traité, négocié avec et pour les entreprises transnationales des deux côtés de l’Atlantique depuis 1995, donnerait un immense pouvoir à celles-ci et mettrait fin à la capacité des états comme la France à légiférer comme ils l’entendent dans un grand nombre de domaines (énergies et nouvelles technologies, gaz de schiste, OGM, agro-alimentaire, tabac, produits pharmaceutiques, émissions de gaz à effet de serre, cotisations sociales, contributions retraites, droit du travail, protection des données privées, etc.). Cependant la désinformation reste totale et ces discussions tenues secrètes n’ont été ébruitées que grâce à des fuites.
L’adoption de ce traité de libre-échange conduirait notamment à l’ouverture des marchés publics en Europe aux entreprises des Etats-Unis. Les lobbies d’affaires s’en prendront à toutes mesures visant à privilégier les entreprises locales : les collectivités locales devront se plier aux accords et ne pourront plus  lancer les appels d’offre aux conditions qui leur conviennent.
Sans forte réaction de l’ensemble des citoyen-nes et des élu-es, l’opacité des négociations restera la règle et ce traité sera signé ! C’est pourquoi, à l’image des 60 collectifs déjà constitués en France, le collectif de Côte d’Or annonce aujourd’hui sa constitution, regroupant de nombreuses associations, syndicats, partis, citoyennes et citoyens qui, veulent faire front commun contre ce traité qui n’a pour seul but que d’abaisser les normes sociales et sociétales, environnementales et sanitaires, en octroyant des droits extravagants aux entreprises transnationales prédatrices.

Nous demandons donc très concrètement :
– l’arrêt immédiat des négociations sur ce partenariat de libre-échange négocié hors de tout cadre démocratique,
– aux collectivités locales de Côte d’Or de se déclarer « hors-TAFTA », c’est-à-dire non-concernées par ce traité comme d’autres collectivités locales françaises ont déjà pu le faire
– au plus grand nombre de citoyen-nes de nous rejoindre dans cette lutte légitime.

Contact : stoptafta21@gmail.com
Collectif STOP TAFTA Côte d’Or : Ensemble 21, EELV, AEI, Parti de Gauche 21, Solidaires Douanes, Solidaires, Nouvelle Donne, SNU Pôle Emploi-FSU, FSU 21, PCF 21, NPA 21, ATTAC 21, Les Amis de la Terre Côte d’Or, Collectif Roosevelt 2012 et de nombreux citoyen-nes

Source : http://infos-dijon.com/?p=370101



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s