La région Picardie se positionne contre le TAFTA

 

Amiens, le 18 avril 2014

Vendredi 18 avril, le Conseil Régional de Picardie a adopté une motion déclarant que la Picardie s’opposait à TAFTA.

Les élus écologistes, qui avaient porté le projet de vœu initial, l’ont voté, avec les voix des groupes socialistes et MUP. Les radicaux de gauche et la droite se sont abstenus tandis que le groupe Front National a voté CONTRE le texte !

C’est François Veillerette, au nom des groupes Ecologiste, socialistes et MUP, qui a présenté en session cette motion. Initialement déposée par les écologistes, ce texte a en effet été amendé par le groupe socialiste afin qu’il puisse rassembler les forces de gauche autour d’une position commune.

Les élus écologistes se réjouissent de cet acte fort pris par le Conseil Régional de Picardie, dans un souci de protections des citoyen-ne-s contre les dangers du TAFTA, actuellement négocié dans le plus grand secret. Ils saluent par ailleurs le débat essentiel qui a su naître à leur initiative au sein de la majorité régionale

Pour François Veillerette, vice-président Environnement-Santé-Alimentation : « Le TAFTA, actuellement négocié en catimini entre la Commission Européenne et les Etats-Unis, représente un risque énorme pour toutes nos politiques publiques en termes d’enjeux énergétiques, d’alimentation, de santé, etc. Mais c’est aussi un risque pour les populations elles-mêmes qui verraient arriver dans leur assiette des poulets aux hormones, des OGM et un modèle alimentaire étatsunien désastreux pour la santé publique. En Picardie, notre politique Environnement Santé serait profondément remise en cause par un texte aussi important et les intérêts des Picards ne seraient plus réellement pris en compte ».

Pour Christophe Porquier, vice-président Climat-Energie : « TAFTA remettrait en cause toutes les politiques publiques mises en places par des élu-e-s ayant la légitimité des suffrages : ce serait l’annulation des moratoires sur les gaz de schiste, l’interdiction des OGM, des mesures de lutte contre l’utilisation des produits phytosanitaires, de la réglementation sur les produits chimiques REACH. Il en va donc de la santé publique des Picards et de l’économie du territoire ».

D’autres vœux anti-TAFTA ont été adoptés en Ile-de-France, en PACA, à Besançon, Niort, en Auvergne, en Limousin ou encore dans le Tarn. Les élus du groupe Ecologiste saluent ce mouvement citoyen qui va dans le sens d’un réel désir de qualité de vie pour les populations concernées.

 

Christophe Porquier et François Veillerette,

Pour le groupe Ecologiste au Conseil Régional de Picardie

Publicités

One Comment on “La région Picardie se positionne contre le TAFTA”

  1. BRU NET Claude dit :

    BRAVO pour ce vote contre TAFTA, maintenant il faut continuer le combat en informant les citoyens par des débats.